Archive for the ‘Restaurant’ Category

Kamo – Bruxelles: équilibre, saveurs et délicatesses japonaises

dimanche, février 5th, 2017

Très belle expérience chez Kamo à Ixelles, le seul restaurant japonais étoilé de Belgique. C’est fin, équilibré et subtil. Je recommande.
Attention, il est fermé le samedi et dimanche. Réservez bien à l’avance.

Kamo, restaurant japonais étoilé à Bruxelles

Une soirée chez Kamo, restaurant japonais étoilé à Bruxelles

Kamo, c’est un restaurant japonais qui était devenu presque inaccessible. Mon dernier passage datait de 2008. Je n’arrivais pas à réserver une table le soir. Il y avait toujours une bonne raison: complet, en vacances, fermé, téléphone en panne, …
Ce vendredi 3 février fut l’occasion découvrir le nouveau cadre, le chef décoré de son étoile Michelin et surtout son menu de dégustation.

Ce fut une très bon repas, léger, équilibré où chaque plat était juste: les goûts, les saveurs, les couleurs, les textures se mariaient de manière naturelle. Yuzu, miso, shiso, sésame, gingembre, etc étaient à chaque fois subtilement associés à des ingrédients d’une grande fraîcheur et qualité. Mention spéciale pour la lotte frite et l’agneau cuit à basse température d’un fondant rarement égalé. Nous avons pris une claque sur cet agneau de lait au sésame vinaigré cuit en basse température.

Notre balade

Sans hésitation, nous partons sur le menu dégustation à 6 services (120€). Non seulement, on ne vit qu’une fois mais aussi on ne sait pas quand on aura l’occasion de revenir.

Il est 20h, la restaurant tourne déjà à plein régime. L’accueil est simple. L’accent japonais nous met de suite à l’aise. Notre table de 4 se situe juste devant le comptoir, ce qui nous permet d’observer la cuisine ouverte. Le chef et ses acolytes nous saluent et nous accueillent avec enthousiasme en japonais.

Les plats vont se succéder pendant plus de 3h. Le coup de feu de 20h bouscule un peu les serveuses.

Voici de quoi régaler vos yeux et vous inviter à passer la porte de ce restaurant. Les présentations sont très bien soignées et nous invitent à gouter chaque bouchée avec respect … on en fermerait les yeux.

Mise en bouche :: Feuilles de lard de porc ibérique, bette et sauce miso

Entrées
:: Tempura de cabillaud noir, poudre de sel & shiso
:: Poulet fermier à la vapeur et son bouillon (Un délice !)
:: Rouleau de radis blanc (daikon) et crabe
:: Flan japonais (Chawanmushi) à la Saint-Jacques et ses algues (nori)
:: Sole marinée au konbu (algue)

Sashimi du jour en deux temps

La poisson :: Lotte fritte au riz croquant et ses légumes de saison

La viande :: Agneau de lait des Pyrénées au sésame vinaigré

Sushi

Dessert: Orange sanguine et son coeur de glace au gingembre

Kamo, Bruxelles :: mises en bouche & entrées diverses

Mise en bouche :: Feuilles de lard de porc ibérique, bette et sauce miso

Entrées
Tempura de cabillaud noir, poudre de sel & shiso
Poulet fermier à la vapeur et son bouillon
Rouleau de radis blanc (daikon) et crabe
Flan japonais (Chawanmushi) à la Saint-Jacques et ses algues (nori)
Sole marinée au konbu (algue)

Kamo, Bruxelles, sashimi

Sashimi du jour en deux temps
Oursin, thon gras (O-toro) & calamar

Kamo, Bruxelles, plats de poisson et viande

Lotte fritte au riz croquant et ses légumes de saison
&
Agneau de lait des Pyrénées au sésame vinaigré

Kamo, Bruxelles, assortiment de sushis

Assortiments de sushi nigiri
Saumon, thon, maquereau, Saint-Jacques et crevette

Kamo, Bruxelles, dessert, thé vert et shochu

On aurait aimé

– un dessert plus élaboré ou plus gourmand. C’était fin mais un rien simpliste. L’art de la pâtisserie japonaise offre une riche palette de desserts fins et  intéressants.

– une formule vin moins limitée: 2 verres de vin du jour, c’est trop peu pour le menu 6 services qui en réclame plus pour un accompagnement idéal.

– une mignardise pour accompagner notre thé vert, même si ce serait une entorse à la tradition japonaise; le thé vert se suffisant à lui-même. Après tout, on cherche le dépaysement et d’autres habitudes.

Conclusion

Un restaurant japonais raffiné à Bruxelles où les traditions sont respectées. Des plats fins, de qualité aux saveurs japonaises … un parcours en dentelle avec parfois une touche fusion (franco-japonaise). La carte des vins inspirée par les cavistes avoisinant vaut le détour, surtout les vins nature et bio.
Le seul restaurant étoilé de Belgique a gagné sa place dans le haut du classement pour gourmets. On pourrait lui demander un peu plus de peps et de surprise mais c’est une question de goût.

Le restaurant étant de taille moyenne et surtout fermé le samedi et dimanche, prévoyez une soirée en semaine pour profiter du menu de dégustation (120€) et réservez bien à l’avance. Et enfin, faites plaisir à vos papilles et celles de ceux que vous aimez.


KAMO

Kamo, restaurant étoilé japonais à Bruxelles Chaussée de Waterloo 550a
1050 Ixelles
Du lundi au vendredi
Tél: 02 648 78 48
www.restaurant-kamo.be

Merci de commenter et partager cette article, sans oublier de nous suivre sur Facebook.

Tokyo, les recettes culte de Maori Murota

dimanche, février 15th, 2015

Tokyo, les recettes culte de Maori Murota

Un superbe livre comme on les aime.

Proposant des recettes variées, pratiques, pleines de saveurs et faciles à réaliser, cet ouvrage en français, aux éditions Marabout est un must à posséder dans la bibliothèque culinaire.

(suite…)

Kaiko (Amsterdam): Un sushi bar comme on les aime

lundi, avril 21st, 2014

Un unagi nigiri parfait
Amsterdam est une ville multiculturelle où il est facile de trouver de bons restaurants asiatiques. Rappelons que les Pays-bas ont eu de nombreuses colonies de par le monde.

(suite…)

Miso & Toroli : Escapade japonaise à Montréal

mercredi, avril 10th, 2013

Restaurant Toroli (Montreal) - Le paradis de la mer
Partout où je passe, je me réserve un ou plusieurs repas japonais. Montréal n’a pas échappé à la règle.

(suite…)

Attrap’Sushi, un traiteur sushi qui vaut le détour

samedi, avril 14th, 2012

Attrat'Sushi, traiteur Sushi à Liège
(suite…)

A la découverte du Nonbe Daigaku – menu de soirée (photos)

dimanche, février 26th, 2012

Le restaurant japonais Nonbe Daigaku à Bruxelles

Chose promise, chose due. Voici le compte rendu d’une soirée passée au Nonbe Daigaku. Le but était de se faire plaisir en s’offrant le meilleur de la carte de ce chef expérimenté (Ancien chef du restaurant Tagawa, aujourd’hui fermé). Nous sommes restés dans les sentiers plus ou moins connus sans faire du hors-piste (plats à base d’abats par exemple).

Côté boisson: nous avons opté pour un Umeshu (vin de prunes) en apéritif suivi de sake et de bières japonaises. L’établissement vous propose des sakés pour tous les goûts et les bourses …

Nous avons commencé par une salade au thon rouge mélangé à de l’avocat. Un peu déçu car on est loin de l’avocat maguro de Hama-Shin qui a beaucoup plus de goût. Le bouillon au crabe et champignon était délicat et fin.
La partie la plus étonnante du repas fut la langouste. Sortie du vivier, elle passe devant vos yeux avant d’être découpée de suite par le maître. La queue est hachée en petits dés recouverts d’une feuille d’or et est aussitôt servie en sashimi dans sa carapace. La tête et les antennes sont mises de côté pour être transformées en bouillon qui vous sera servi en conclusion juste avant le dessert. Le sashimi de langouste était bon mais pas au point de nous faire tomber de notre chaise. la chair est délicate mais n’a pas beaucoup de goût. Par contre, le bouillon était goûtu et vraiment excellent.
Rien à dire sur les sushis: frais, délicat et plein de saveurs. Les sushis du chef étaient très réussis. A noter, qu’il y a aussi bien voire mieux à Bruxelles.

Le service était simple avec quelques erreurs à mettre sur le côté débutant de la jeune fille. Elle nous avait servi le dessert avant le bouillon mais s’est vite rendue compte de son erreur.
Le restaurant (minuscule) était complet et ce un soir en semaine … n’oubliez donc pas de réserver.
La note ne fut pas légère (nous le savions avant d’y aller) mais nous avons bien mangé.

Le Nonbe Daigaku est un très bon restaurant japonais où l’on sent les années d’expérience de son chef mais il ne nous a pas (encore) fait vibrer. Nous y retournerons pour confirmer ou non cette impression.

Maguro No Tarutaru to Avocat - Salade de thon rouge et avocat
Maguro No Tarutaru to Avocat – Salade de thon rouge et avocat

Edamame - Haricots à fèves
Edamame – Haricots à fèves

Tarabagani to nameko no zousui - Bouillon au crabe et champignons japonais
Tarabagani to nameko no zousui – Bouillon au crabe et champignons japonais

Verres à sake
Assortiment de verres à sake

Ise ebi to osashimi mori - Langouste fraîche en sashimi
Ise ebi to osashimi mori – Sashimi de langouste vivante

Sushis
Assortiment de sushis

Sushi du chef - Crabe, tempura ebi, otoro
Sushis du chef – Crabe, crevette tempura, otoro, etc

Ise ebi gusoku ni
Ise ebi gusoku ni – bouillon de langouste fraîche

Yukimi Daifuku - Mochi de glace vanille, fraise et myrtilles
Yukimi Daifuku- Boule de glace vanille enrobée de pâte de riz (mochi)

Comme au Japon: menus & prospectus

dimanche, juillet 17th, 2011

Une connaissance a eu l’occasion de visiter le Japon en solitaire.
Il a pu emporter des menus de divers restaurants: de l’Izakaya traditionnel au all-you-can-eat ainsi que des prospectus de traiteurs et salon de pâtisseries.
En voici un aperçu brut. Il est possible de voir chaque photo en gros plan.


Menu illustré de restaurant au Japon

Menu illustré de restaurant au Japon

Menu illustré de restaurant au Japon

Menu illustré de restaurant au Japon

Menu illustré de restaurant au Japon

Il y en a encore 17 photos à voir …
(suite…)

Ou manger une okonomiyaki (pizza japonaise)?

lundi, avril 4th, 2011

Okonomiyaki, pizza japonaise

Je vous ai déjà présenté ce plat familial dans un article de ce blog.
Mais souvent une question pratique est posée: où peut-on déguster ces okonomiyaki en Europe?

Depuis plusieurs années, il est possible de trouver des restaurants spécialisés dans les grandes villes européennes.
Certains de ces établissements ne proposent que ce plat tandis que d’autres ont glissé cette possibilité discrètement dans leur carte.
Souvent, il faut connaître les adresses car ces restaurants ne sont pas situés dans les centres ville ou lieux très fréquentés.

Voici un petit tour d’horizon:

Bruxelles, BE
IZAKA-YA
Chaussée de Vleurgat 123
1000 Bruxelles
Yelp.be

HINODEYA (A la carte)
Rue du Trône 71
1050 Bruxelles
hinodeya.jimdo.com

Paris, FR
AKI (100%)
11, rue Sainte Anne
75002 Paris
AKI

Dusseldorf, DE
FUGA (100%)
Stoffeler Stra฿e 5 (Ecke K๖lner Str.)
40227 Dusseldorf
Imbiss-Fuga

Amsterdam, NL
JAPANESE PANCAKE WORLD (100%)
Tweede Egelantiersdwarsstraat 24a
1015 SC Amsterdam
www.japanesepancakeworld.com

Londres, UK
ABENO (100%)
Museum Street , 47
WC1A1LY Londres
www.abeno.co.uk

Restaurant très sympa où chaque table possède une plaque chauffante sur laquelle on prépare devant vous de délicieuses okonomiyaki.

Un week-end à Düsseldorf dans JAPANTOWN

dimanche, mars 27th, 2011

Cela faisait plusieurs années que j’en avais un peu entendu parlé. Je n’avais trouvé qu’un seul témoignage illustré sur le site justhungry.com.
Mais à quoi peut bien ressembler ce quartier? Lieu central d’une communauté japonaise forte de 11000 représentants. De nombreuses sociétés japonaises ont en effet leur siège européen à Düsseldorf.

Dusseldorf - JapanTown - Immermannstrasse
On est loin des quartiers concentrés tels que Japantown à San Francisco ou les plus répandus China Town. Autour d’un grand et large boulevard (Immermannstrasse), se repartissent des restaurants de tous types, des karaokés, bars, supermarchés et épiceries, magasins spécialisés tels que des librairies, magasins de porcelaine ainsi que des lieux de services comme des teintureries, agence de voyage, agence immobilière, etc.
Dusseldorf Immermannstrasse
Dusseldorf - Immermannstrasse - Coeur de JapanTown
L’hôtel Nikko et son centre de convention jouxtant le Japancenter où se trouve le consulat du Japon sont les éléments les plus imposants. L’hôtel Nikko est un bel établissement doté d’un Spa avec une piscine panoramique. L’ambiance à caractère japonais y est très agréable, le personnel y est attentionné. C’est au rez-de-chaussée de cet hôtel que l’on trouve le Benkay, teppanyaki dont l’établissement parisien fut rendu célèbre par le film de Louis de Funes l’aile ou la cuisse.
Dusseldorf - JapanTown - Hotel Nikko
Dusseldorf - JapanTown - Hotel Nikko - Restaurant Benkay
Ce qui est le plus déroutant? On ne s’aperçoit pas tout de suite que l’on est dans un quartier japonais. Tout n’est pas si rapproché et d’autres commerces et bureaux traditionnels se fondent dans le quartier. Les devantures étant assez discrètes, on doit prêter attention pour s’apercevoir que presque tout le quartier vit au rythme de la communauté japonaise.
Dusseldorf - Naniwa, le bar à ramen où la file à l'extérieur ne diminue jamais
Dusseldorf- Kotobuki
Dusseldorf Maruyasu
Dusseldorf Restaurant DON
Dusseldorf - Bakery My Heart - Boulangerie Japonaise
Dusseldorf Kyoto, magasin de porcelaine japonaise

Les épiceries sont des mines d’or. On y trouve de tout sur des surfaces exploitées au maximum: poissons frais à la découpe, plats préparés, bentos et sushis, nouilles, sauces, curry, légumes frais, poisson et viande surgelés, porcelaine, ustensiles divers, cuiseurs de riz et toutes boissons imaginables, etc. A noter le beau choix de cuiseurs de riz dont des modèles compacts multi-fonction (Panasonic, Sanyo, etc) dont le prix tourne tout de même autour 250 Eur.

Il y a en a trois principales.

1) Shochiku

100% japonaise

Dusseldorf - Epicerie Japonaise - Shochiku

2) Dae-Yang

Mi-japonaise, mi-coréenne
Dusseldorf - Epicerie Dae Yang
Dusseldorf - Epicerie Dae-Yang - Rayon poissons
DusselDorf - Japan Town - Epiceries Dae Yang - Rayon Poisson
Dusseldorf - Japan Town - Epicerie Dae Yang - Ustensiles de cuisine japonaise
Dusseldorf - Japan Town - Epiceries Dae Yang - Sucreries

3) Japan Store

Mi-librairie, mi-épricerie avec un marché aux produits frais le samedi matin dans l’arrière cour sous chapiteau.

DusselDorf - JapanTown - Japan Store
DusselDorf - JapanTown - Japan Store - Rayon livre & rayon épicerie mélangé
DusselDorf - JapanTown - Japan Store - Photomaton japonais

Le quartier japonais se trouve à deux pas du quartier commerçant et de la vielle ville en bordure du Rhin. Düsseldorf étonnera plus d’une personne: ville truffée de centres commerciaux et de commerces divers dont l’artère de luxe (Konigsallee) n’a pas grand chose à envier a l’avenue Louise de Bruxelles ou les Champs Élysées de Paris si ce n’est le cadre historique.

Bref, une expérience concluante qui demande à être renouvelée.

Okinii, Japanese all you can eat

Dusseldorf - Japan Twon - Restaurant Okinii - Japanese all you can eat
Dans Immermannstrasse, la rue japonaise par excellence à coté de l’hôtel Nikko là où se trouvait le plus vieux restaurant japonais d’Europe Nippon-Kan.
Sushi très petits, plats minis comme des edamame encore congelés, des nouilles niku men directement sorties du sachet de nouilles précuites.
Gyoza, tako yaki frits, tori nô karaage, ahiru nô karaage (canard), tofu frit, …
15,9 eur par personne.
Le soir le choix est plus vaste: moules, spicy tuna roll, unagi nigiri, sashimi, etc

Le personnel est sympa et le cadre de style moderne/lounge mais cela ne vaut pas le détour.

Dusseldorf - Okinii - All you can eat - Edemame
Dusseldorf - Okinii - Tempura
Dusseldorf - Okinii- All you can eat - Sushi
Dusseldorf - Okinii- All you can eat - Sushi

Yabase, un resto simple et traditionnel

Dusseldorf - Restaurant Yabase
Dans une rue parallèle a la immermannstrasse, se cachent une série de restaurants allant du bar à ramen à la file interminable (Na Ni Wa) au restaurant hyper chic (Nagaya) en passant par de restaurants simples.
Des commentaires sur le net avaient attiré notre attention. La fermeture hebdomadaire du restaurant à fruits de mer Kikaku, nous a poussé à essayer le Yabase.
Un personnel japonais, une décoration simple, un itamae expérimenté, pour ne pas dire d’un certain âge… Le décor est planté.
La carte est manuscrite, en allemand ou en kanji, ce qui n’est pas du tout simple pour repérer les plats connus ou à découvrir.
Nous optons pour un Takosu et des tsukunes en entrée. Le Takosu est croquant et copieux. On pourra regretter la coupe trop épaisse et irrégulière de la pieuvre, ce qui n’enlève rien au gout.
Dusseldorf - Yabase - Tako-Su
Les tsukunes sont maisons et bien goûtues.
Dusseldorf - Yabase - Tsukune
Nous nous laissons tenter par le luxus sushis (30 eur pour 10 sushis) en plat principal. Le « all you can eat « du midi nous avait beaucoup déçu au niveau gout et qualité. Nous ne serions pas rentrés si nous avions vu que c’était un resto à volonté.
Une assiette de nigiri arrive sous nos yeux. Nous sommes intrigués: trois superbes nigiri sont recouverts de toro, la partie noble du thon rouge, extrêmement rare à la carte, cette partie grasse du thon a la réputation de fondre en bouche. D’un aspect rouge marbrée, le thon gras posé sur un riz encore tiède fond sur la langue. C’est doux et une sensation de moelleux persiste tel un bon vin, long en bouche. L’espadon, la crevette, et les autres poissons sont d’un gout et d’une fraicheur irréprochables. A noter, l’anagi (anguille de mer) délicate et fondante, un rien plus effacée que l’unagi version eau douce que je préfère.
Seul bémol : la découpe du poisson assez irrégulière mais la délicatesse apportée par ses sushis font vite oublier ce point.
Nous sommes tellement conquis que nous en recommandons une deuxième assiette pour revivre l’expérience précédente.
Dusseldorf - Yabase - Sushi de luxe dont l'O-toro ... un délice fondant

Accompagnés de saké froid, eau et soda, la note s’élève a 45 EUR par personne.
Le personnel est agréable et efficace.
50% des clients au moment de notre visite étaient japonais.

Une excellente adresse à retenir.
Yabase
Klosterstr. 70
40211 Düsseldorf
www.yabase.de

Au secours: J’aime pas le poisson cru et je veux découvrir les sushis

dimanche, février 14th, 2010

Assortiment de sushis sans poisson cru

Vous avez vu et/ou entendu parlé des sushis mais vous avez peur du poisson cru? Votre compagne ou compagnon n’aime pas le poisson cru mais veut essayer la cuisine japonaise par une expérience sushi?
Et bien il est possible de découvrir les sushis sans manger de poisson cru. Cela vous pemettra de décourvrir une palette de saveur et de sortir du classique nigiri au thon rouge ou au saumon.

Voici une liste non exhaustive de sushis à essayer.
Concombre (kappa), avocat, prunes (ume), courge (kampyo), tofu (inari), omelette (tamago), anguille (unagi), crevette (ebi), beignets de crevette (ebi tempura), rouleau California, Futomaki, etc

Vous devrez dans la plupart des restaurants les commander à la carte cad par deux pièces pour les nigiris et en rouleau pour les maki ou uramaki (rouleau inversé).

Voici quelques photos, histoire de vous mettre l’eau à la bouche.
Kappa (Concombre)
Kappa Maki - Sushi au concombre

Tamago (Omelette japonaise)
Tamago Nigiri - Sushi avec une tranche d'omelette japonaise (légerement sucrée & à la sauce soja)

Inari (Pochette de tofu frit)
Inari Sushi - Pochette de tofu frit dans son jus sucré

Unagi (Anguille grillée & caramélisée)
Unagi Nigiri - Sushi à l'anguille grillée caramélisée ... tiède, un délice.

Tako (Pieuvre cuite)
Tako sushi - Sushi au bras de pieuvre cuite

Ebi (Crevette cuite)
Ebi Nigiri - Sushis à la crevette cuite

Ebi tempura (Beignet de crevette)
Ebi Tempura Uramaki - Rouleau inversé avec une crevette enrobée d'une légère et délicate pâte de beignet

California Roll (Rouleau californien avec de l’avocat, du surimi ou du crabe, du concombre, etc)
California roll - Rouleau à l'avocat et au crabe/surimi

Futomaki (Gros rouleau avec du crabe, de l’omelette, de la courge confite [kampyo], etc)
Futomaki - grous rouleau avec de l'omelette, de la courge confite [kampyo], etc

Aux Etats-Unis, on trouve souvent à la carte des sushi bars une multitude de rouleaux proposés: california, rainbow, red bull, dynamite, Boaston Hawaii, crispy et le fameux Dargon roll. Très bien présentés et souvent accompagnés d’une petite sauce répartie sur les tranches du rouleau, ils sont très agréables et permettent aux itamae en herbes d’exprimer leur créativité.
Pour vous en rendre compte et saliver, allez visiter cette galerie photo du restaurant californien Kaido.