Posts Tagged ‘Okinii’

Un week-end à Düsseldorf dans JAPANTOWN

dimanche, mars 27th, 2011

Cela faisait plusieurs années que j’en avais un peu entendu parlé. Je n’avais trouvé qu’un seul témoignage illustré sur le site justhungry.com.
Mais à quoi peut bien ressembler ce quartier? Lieu central d’une communauté japonaise forte de 11000 représentants. De nombreuses sociétés japonaises ont en effet leur siège européen à Düsseldorf.

Dusseldorf - JapanTown - Immermannstrasse
On est loin des quartiers concentrés tels que Japantown à San Francisco ou les plus répandus China Town. Autour d’un grand et large boulevard (Immermannstrasse), se repartissent des restaurants de tous types, des karaokés, bars, supermarchés et épiceries, magasins spécialisés tels que des librairies, magasins de porcelaine ainsi que des lieux de services comme des teintureries, agence de voyage, agence immobilière, etc.
Dusseldorf Immermannstrasse
Dusseldorf - Immermannstrasse - Coeur de JapanTown
L’hôtel Nikko et son centre de convention jouxtant le Japancenter où se trouve le consulat du Japon sont les éléments les plus imposants. L’hôtel Nikko est un bel établissement doté d’un Spa avec une piscine panoramique. L’ambiance à caractère japonais y est très agréable, le personnel y est attentionné. C’est au rez-de-chaussée de cet hôtel que l’on trouve le Benkay, teppanyaki dont l’établissement parisien fut rendu célèbre par le film de Louis de Funes l’aile ou la cuisse.
Dusseldorf - JapanTown - Hotel Nikko
Dusseldorf - JapanTown - Hotel Nikko - Restaurant Benkay
Ce qui est le plus déroutant? On ne s’aperçoit pas tout de suite que l’on est dans un quartier japonais. Tout n’est pas si rapproché et d’autres commerces et bureaux traditionnels se fondent dans le quartier. Les devantures étant assez discrètes, on doit prêter attention pour s’apercevoir que presque tout le quartier vit au rythme de la communauté japonaise.
Dusseldorf - Naniwa, le bar à ramen où la file à l'extérieur ne diminue jamais
Dusseldorf- Kotobuki
Dusseldorf Maruyasu
Dusseldorf Restaurant DON
Dusseldorf - Bakery My Heart - Boulangerie Japonaise
Dusseldorf Kyoto, magasin de porcelaine japonaise

Les épiceries sont des mines d’or. On y trouve de tout sur des surfaces exploitées au maximum: poissons frais à la découpe, plats préparés, bentos et sushis, nouilles, sauces, curry, légumes frais, poisson et viande surgelés, porcelaine, ustensiles divers, cuiseurs de riz et toutes boissons imaginables, etc. A noter le beau choix de cuiseurs de riz dont des modèles compacts multi-fonction (Panasonic, Sanyo, etc) dont le prix tourne tout de même autour 250 Eur.

Il y a en a trois principales.

1) Shochiku

100% japonaise

Dusseldorf - Epicerie Japonaise - Shochiku

2) Dae-Yang

Mi-japonaise, mi-coréenne
Dusseldorf - Epicerie Dae Yang
Dusseldorf - Epicerie Dae-Yang - Rayon poissons
DusselDorf - Japan Town - Epiceries Dae Yang - Rayon Poisson
Dusseldorf - Japan Town - Epicerie Dae Yang - Ustensiles de cuisine japonaise
Dusseldorf - Japan Town - Epiceries Dae Yang - Sucreries

3) Japan Store

Mi-librairie, mi-épricerie avec un marché aux produits frais le samedi matin dans l’arrière cour sous chapiteau.

DusselDorf - JapanTown - Japan Store
DusselDorf - JapanTown - Japan Store - Rayon livre & rayon épicerie mélangé
DusselDorf - JapanTown - Japan Store - Photomaton japonais

Le quartier japonais se trouve à deux pas du quartier commerçant et de la vielle ville en bordure du Rhin. Düsseldorf étonnera plus d’une personne: ville truffée de centres commerciaux et de commerces divers dont l’artère de luxe (Konigsallee) n’a pas grand chose à envier a l’avenue Louise de Bruxelles ou les Champs Élysées de Paris si ce n’est le cadre historique.

Bref, une expérience concluante qui demande à être renouvelée.

Okinii, Japanese all you can eat

Dusseldorf - Japan Twon - Restaurant Okinii - Japanese all you can eat
Dans Immermannstrasse, la rue japonaise par excellence à coté de l’hôtel Nikko là où se trouvait le plus vieux restaurant japonais d’Europe Nippon-Kan.
Sushi très petits, plats minis comme des edamame encore congelés, des nouilles niku men directement sorties du sachet de nouilles précuites.
Gyoza, tako yaki frits, tori nô karaage, ahiru nô karaage (canard), tofu frit, …
15,9 eur par personne.
Le soir le choix est plus vaste: moules, spicy tuna roll, unagi nigiri, sashimi, etc

Le personnel est sympa et le cadre de style moderne/lounge mais cela ne vaut pas le détour.

Dusseldorf - Okinii - All you can eat - Edemame
Dusseldorf - Okinii - Tempura
Dusseldorf - Okinii- All you can eat - Sushi
Dusseldorf - Okinii- All you can eat - Sushi

Yabase, un resto simple et traditionnel

Dusseldorf - Restaurant Yabase
Dans une rue parallèle a la immermannstrasse, se cachent une série de restaurants allant du bar à ramen à la file interminable (Na Ni Wa) au restaurant hyper chic (Nagaya) en passant par de restaurants simples.
Des commentaires sur le net avaient attiré notre attention. La fermeture hebdomadaire du restaurant à fruits de mer Kikaku, nous a poussé à essayer le Yabase.
Un personnel japonais, une décoration simple, un itamae expérimenté, pour ne pas dire d’un certain âge… Le décor est planté.
La carte est manuscrite, en allemand ou en kanji, ce qui n’est pas du tout simple pour repérer les plats connus ou à découvrir.
Nous optons pour un Takosu et des tsukunes en entrée. Le Takosu est croquant et copieux. On pourra regretter la coupe trop épaisse et irrégulière de la pieuvre, ce qui n’enlève rien au gout.
Dusseldorf - Yabase - Tako-Su
Les tsukunes sont maisons et bien goûtues.
Dusseldorf - Yabase - Tsukune
Nous nous laissons tenter par le luxus sushis (30 eur pour 10 sushis) en plat principal. Le « all you can eat « du m